Posted on: 25 juin 2020 Posted by: Xavier Brou Comments: 0

Acheter un bien immobilier locatif est sans conteste, une excellente idée. En plus de vous permettre d’élargir votre patrimoine, ce dernier est aussi une source de revenus supplémentaire. Mais il convient aussi de prendre en compte les frais qui sont liés à ces derniers.

Paiement du droit d’enregistrement

Dans un premier temps, il est essentiel de savoir que vous aurez à vous acquitter d’un droit d’enregistrement. Ce paiement est ordinairement fait au notaire et le montant variera en fonction du département.

Cependant, vous aurez de la chance si vous achetez un bien immobilier dans le département de l’Indre, en Isère ou dans le Morbihan. Effectivement, le taux pour cette transaction est d’environ 3,8 %.

Régler les frais de fiscalité

Par ailleurs, au moment d’acheter un bien locatif, beaucoup de personnes ne pensent pas au frais tels que les impôts et les prélèvements. Cette charge peut être conséquente si vous ne savez pas comment calculer le montant que vous devrez payer. Toutefois, ce facteur va grandement dépendre de votre type de location.

Effectivement, si vous louez une maison ou un appartement sous vide, vous aurez le choix entre deux types d’impositions. Ces derniers sont le régime micro foncier et le régime réel. Cependant, si vous avez choisi d’opter pour une location meublée alors vous devrez choisir entre le régime réel et le régime micro-BIC.

Les autres frais à prendre en compte

Mais, il est aussi recommandé de faire une petite réserve d’argent au cas où il y aurait un imprévu. Il se peut que vous ayez besoin de faire des travaux de rénovation ou d’entretien. Il est aussi possible que vous ayez besoin de payer une assurance incendie. Tout cela va grandement dépendre de votre type de bien. Ainsi, au moment de faire une demande de prêt, il vaudrait mieux prendre en considération toutes ces dépenses afin de d’éviter de se retrouver sans ressources.

 

Partager