Posted on: 25 juin 2020 Posted by: Xavier Brou Comments: 0

Une personne voulant faire une bonne affaire au moment d’acheter un bien immobilier serait certainement intéressée par une vente aux enchères. Cependant, il serait préférable de s’aventurer dans ce projet en toute connaissance de cause. Si ces derniers permettent d’acheter un logement à un prix relativement bas, certaines contraintes y sont également liées.

Quels sont les biens immobiliers ordinairement mis en vente aux enchères ?

Dans la plupart, il peut s’agir d’un bien qui doit être partagé à la suite d’un divorce. Mais des besoins de liquidités peuvent aussi en être la cause. D’ailleurs, les raisons pour choisir cette option sont multiples.

Mais dans tous les cas, il est presque sûr que la transaction se fera rapidement. Les acheteurs, quant à eux, auront la garantie d’acheter un bien à un prix relativement bas. Effectivement, la mise à prix est, habituellement, d’au moins 80 % de la valeur du bien afin d’attirer les acheteurs et de faire décoller le jeu des enchères.

Ainsi, une personne qui serait tentée par ce type d’achat devra, en premier lieu se renseigner sur les prochaines ventes. Habituellement, avant ce type de vente, un cahier de charge est aussi publié. Ce document donne alors des détails sur le bien en question et la marche à suivre en ce qui concerne la vente. Par ailleurs, des visites groupées sont également organisées au moins dix jours avant la vente.

Les points importants à prendre en compte

Toutefois, une fois que l’enchérisseur aura remporté la vente, il ne sera pas en mesure de se rétracter par la suite. Effectivement, le délai de rétractation de dix jours ne sera pas applicable. En plus de cela, il ne pourra pas demander un délai afin d’entamer les démarches pour obtenir un prêt.

En outre, il sera nécessaire de se faire assister d’un avocat dans le cas d’une vente judiciaire. Il faudra donc ajouter les honoraires de ces derniers aux dépenses qui seront liées à cet achat.

Partager