Posted on: 21 octobre 2020 Posted by: Alain Comments: 0

Les compagnies d’assurance sont très attentives aux antécédents médicaux et à l’état de santé de l’emprunteur. Les risques aggravés de santé constituent depuis longtemps un frein lors de la contraction d’une assurance de prêt immobilier. Heureusement, il existe plusieurs solutions pour trouver une compagnie d’assurance qui vous accompagnera dans votre démarche.

Qu’est-ce qu’un risque aggravé de santé ?

La notion de risque aggravé de santé s’utilise dans le monde de l’assurance. Une personne présente un risque aggravé de santé lorsqu’elle est ou a été victime d’une maladie grave. Avant de souscrire une assurance de prêt immobilier, un emprunteur doit remplir un questionnaire de santé. Ce questionnaire indiquera s’il souffre d’une maladie chronique, d’un handicap ou d’une invalidité permanente ou provisoire. Il devra aussi indiquer s’il prend régulièrement des médicaments.

Grâce à ce questionnaire, l’assureur est bien renseigné sur la personne qui veut faire le prêt. Contracter une assurance avec risque aggravé de santé peut s’avérer compliqué, mais c’est possible notamment grâce à des sociétés spécialisées qui vous aident à souscrire un contrat même en cas de maladie grave. Une liste des maladies « à haut risque » répertorie les pathologies considérées comme “risque aggravé de santé”. De façon générale, les Affections de Longue Durée (ALD) et tous les types de cancers y figurent.

santé

Peut-on emprunter avec un risque aggravé de santé ?

Il est possible pour une personne présentant un risque aggravé de santé de faire un prêt immobilier.

La convention AERAS

L’AERAS permet à une personne ayant un grave problème de santé d’avoir plus facilement accès à un prêt. L’emprunteur n’effectue aucune démarche pour bénéficier de la convention « s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé ». Cette convention est applicable dans deux grands types de situations. Dans la première, l’individu doit répondre aux critères qui lui permettent de bénéficier du droit à l’oubli. Dans la deuxième, le questionnaire de santé rempli par l’individu doit faire apparaître que ce dernier a un risque aggravé de santé. Il doit aussi indiquer que sa demande d’assurance ne peut être acceptée aux conditions du contrat d’assurance.

La loi Lagarde

Avec la loi Lagarde, vous pouvez couvrir votre crédit immobilier avec une banque qui n’est pas celle de votre assurance. Cette couverture vous protège en cas de maladie ou d’accident. Dans plusieurs cas, c’est la banque qui vous propose l’assurance de prêt car elle est obligatoire. Pourquoi choisir une assurance externe ? Eh bien, en plus des offres de votre banque, vous mettez en concurrence l’ensemble des offres du marché. Vous pouvez alors les comparer de façon efficace.

La loi Lagarde ne s’applique pas à l’assurance d’un prêt immobilier en cours, mais plutôt à l’assurance des emprunts non encore signés. Lorsque le crédit immobilier est déjà signé, elle n’a aucun impact. Aussi, durant votre crédit, vous avez la possibilité de changer d’assurance emprunteur, et ce, gratuitement !

Étant donné que le tabagisme est l’une des premières causes de mortalité en France, il fait partie des risques aggravés de santé. Pour les fumeurs donc, arrêter de fumer pèserait fortement dans la balance. Cela réduirait considérablement le coût de l’assurance de prêt. Attention ! L’arrêt de la cigarette ne doit pas avoir été prescrit par un médecin pour des raisons de santé.

Partager