Publié le: 24 mars 2020 Publié par : Xavier Brou Commentaires: 0

Quand on veut acheter une maison, il est courant de demander un prêt à la banque pour finaliser une transaction. Toutefois, il faut remplir plusieurs conditions pour que le banquier accepte d’accorder le crédit au demandeur. Pour mettre toutes les chances de son côté, un apport personnel est souvent nécessaire pour réussir son achat. En effet, même si un apport n’est pas obligatoire lors d’une demande de prêt, la banque est plus ouverte à accorder un crédit à un emprunteur qui en possède un. Pourtant, quel apport doit-on mettre pour acheter un bien immobilier ? Quel est le montant idéal à investir ? Il est difficile de déterminer la valeur de son apport, car il peut varier en fonction des possibilités du demandeur.

Qu’est qu’un apport personnel ? Est-il important à l’achat immobilier ?

https://www.youtube.com/watch?v=3UelN3MLz-A

Lors d’une demande de prêt à une banque créancière, il est nécessaire d’investir un pourcentage de la somme qu’on souhaite emprunter afin d’obtenir le crédit. C’est ce qu’on appelle l’apport personnel. En effet, cette somme sert à payer tous les frais relatifs à l’emprunt, tels que les frais de dossier, de notaire, d’agence et les cautions.

L’apport personnel n’est pas à négliger. En effet, il a un impact important dans la décision de la banque. Un demandeur qui investit une grosse somme à l’avance est plus susceptible de se voir accorder un prêt.C’est parce que cela prouve sa capacité d’épargne et enlève les doutes concernant la capacité de remboursement. Le créancier évalue le risque qu’il prend en prêtant et s’assure que son demandeur soit dans la possibilité de le rembourser.

De plus, avoir un apport peut favoriser la hausse du taux d’endettement après l’opération. C’est le montant de cet apport qui détermine le taux d’intérêt demandé par la banque lors du remboursement. Si le demandeur possède un apport élevé, il est en position de force pour pouvoir négocier un meilleur taux de crédit, un taux d’intérêt bas et une baisse des frais annexes comme les frais de dossier, les pénalités de remboursement, et autres.

Il est tout de même important de noter que certains créanciers peuvent accorder un crédit sans apport personnel. Mais il faut remplir plusieurs conditions pour y avoir droit : situation professionnelle stable, revenus élevés, ancienneté dans son travail. En plus, les conditions d’obtention du prêt ne sont pas des plus favorisées.

Quel est le montant de l’apport idéal ?

La valeur de l’apport personnel pour un prêt immobilier n’est pas fixée dans le territoire français. Ainsi, chacun peut investir la somme qu’il peut dans sa demande de prêt bancaire. Il peut apporter de 0 % de la somme de l’emprunt jusqu’à 99 %. Mais en général, l’apport doit au moins être de 10 % du montant demandé. En fonction des banques prêteurs, le pourcentage d’apport demandé peut aller jusqu’à 40 %.

Pour faire partie des « bons dossiers », il est conseillé d’octroyer un montant de 30 à 50 % du prix du bien immobilier à la banque. Dans ces cas-là, le demandeur peut bénéficier d’une réponse rapide de la part de la banque et de plusieurs autres avantages par exemple, des possibilités de négociation.

Donc, si le demandeur souhaite acheter un bien immobilier à 250 000 euros, un apport de valeur 75 000 euros, c’est-à-dire de 30 % est parfait pour obtenir le prêt dans les meilleures conditions. Vous profiterez alors d’un emprunt de 175 000 euros soit de 70 % du prix du bien immobilier.

Un apport de 25 000 euros (ici 10 %) est acceptable à l’établissement prêteur tandis qu’un demandeur à un apport de 0 % doit subir plusieurs examens de dossiers.

Que peut constituer un apport personnel ?

La somme pour l’apport peut provenir de plusieurs sources de revenus. Les sommes disponibles à court terme ou immédiatement sont principalement la source de provenance.

Cela peut venir des économies personnelles, les sommes détenues sur les livrets d’épargne, d’un prêt-relais, de la revente d’un bien immobilier ou autres, d’une donation, d’un héritage, une assurance vie, d’un prêt familial, d’un déblocage anticipé d’une participation en entreprise, etc.

Il est aussi possible d’inclure dans son apport personnel quelques prêts afin d’améliorer le dossier présenté à la banque. Entre autres, cela peut être le Prêt Epargne Logement (PEL) ou un Compte Epargne Logement (CEL), le prêt 1 % Logement, le Prêt à Taux Zéro plus (PTZ), et autres prêts octroyés par certains fonctionnaires, par la Caisse d’Allocation Familiale(CAF) ou par les départements et les régions.

Conclusion

Ainsi, avoir un apport personnel est une des principales clés pour obtenir un prêt pour son achat immobilier. En effet, cette somme est une assurance de remboursement pour le créancier. De plus, investir un apport élevé peut nous octroyer plusieurs avantages concernant le taux de remboursement à l’avenir. Il est alors nécessaire de vous constituer un apport personnel afin de bénéficier d’un prêt pour votre achat immobilier dans les meilleures conditions possible.

Partager