Posted on: 7 août 2020 Posted by: Alain Comments: 0

Depuis quelques mois déjà, le monde entier fait face à la crise du coronavirus qui impacte fortement l’économie de plusieurs pays. En France, le secteur de la construction et du BTP fait partie des plus touchés. Avec les mesures de confinement imposées entre temps, la grande majorité des chantiers ont été mis aux arrêts, ce qui a entraîné une baisse importante de leur trésorerie. Avec la reprise, une nouvelle organisation s’est imposée pour la relance des activités. Le gouvernement propose lui aussi des mesures d’accompagnement pour venir en aide aux entreprises qui exercent dans le bâtiment. Retrouvez plus d’explications dans cet article.

Le ralentissement des chantiers

À la différence de plusieurs autres secteurs, les professionnels du bâtiment n’ont pas été obligés de cesser toute activité durant la période de confinement. Cependant, la réalité du virus et sa propagation massive ont naturellement impliqué le ralentissement des travaux sur les chantiers de construction.

Une des raisons de cette baisse d’activité est l’absence de la main-d’œuvre qui, pour la plupart, a quitté volontairement les chantiers, lorsque l’état d’urgence a été déclaré. Ces travailleurs ont également eu du mal à reprendre les activités à cause de la limitation de circulation imposée dans les villes.

Il y a également des difficultés d’approvisionnement en fournitures sur les chantiers. Les fabricants de matières premières ferment ou demandent un paiement en avance que certaines entreprises de BTP ne sont pas forcément en mesure de payer en raison de leur trésorerie. Vous pourrez retrouver les dernières actualités du bâtiment et des travaux publics sur https://www.lachroniquebtp.com, un média d’information spécialement dédié au secteur.

coronavirus chantier

De nouveaux coûts à enregistrer

Avant le déconfinement progressif annoncé au 11 mai par le gouvernement, plusieurs entreprises de BTP ont décidé de reprendre le travail. Un guide et des référents Covid ont été mis en place pour assurer la sécurité des travailleurs. Toutefois, l’application de ces mesures barrières nécessite des coûts supplémentaires importants sur les chantiers de construction.

Les aides prévues pour les entreprises

Avec les inquiétudes qui persistent malgré la reprise des activités, le gouvernement a proposé de venir en aide aux entreprises exerçant dans le secteur, compte tenu de leur importance dans l’économie. De fait, le BTP en France représente 2 millions d’emplois et 11 % du PIB. Ainsi, en dehors du guide professionnel de sécurité sanitaire publié dès le 2 avril, différentes approches de solutions sont établies.

  • Une instruction adressée aux maîtres d’ouvrage de l’État de négocier avec les entreprises du BTP, la prise en charge d’une partie des frais supplémentaires liés au respect des mesures sanitaires et à l’arrêt des chantiers.
  • Les petites entreprises (moins de 50 salariés) ayant enregistré des baisses importantes de revenus bénéficient d’une remise de charges sociales pouvant aller jusqu’à 50 % de leurs redevances pour les mois de mars, avril et mai.
  • Les entreprises peuvent bénéficier d’un report de leurs charges sociales sur une période allant jusqu’à 3 ans.

Plus qu’une crise sanitaire, la pandémie du coronavirus a engendré des problèmes économiques importants. En France, le secteur de la construction et du BTP très touché peut néanmoins compter sur quelques aides de l’État qui favorisent la relance des activités.

Partager