Posted on: 4 août 2020 Posted by: Alain Comments: 0

Dans la vie d’une copropriété, le changement de syndic est une étape cruciale. Il se fait selon un processus précis et dans le respect des délais légaux. En dehors de ces aspects, d’autres exigences sont attachées à cette procédure. Ainsi donc, pour un changement de syndic de copropriété selon les règles de l’art, vous devez être bien informé. Aussi, vous pourrez envisager la possibilité d’un syndic en ligne pour ce changement. Cette option présente divers avantages.

Quelle procédure suivre dans le cadre d’un changement de copropriété ?

Comme vous pouvez le voir sur le site de Léa Syndic, l’option d’un syndic de copropriété en ligne revêt de nombreux avantages. Les deux principaux avantages liés au fait de recourir à un syndic en ligne concernent la transparence et le coût. En effet, les syndics en ligne vous proposeront des tarifs vraiment compétitifs. C’est un service dématérialisé qui vous fera réaliser des économies.

Par l’intermédiaire d’un syndic en ligne, vous vous déchargez des responsabilités inhérentes à la gestion de la copropriété, ainsi que des tâches comptables et administratives. En même temps, vous bénéficiez d’une assistance en ligne personnalisée et plus réactive. Ce procédé vous fait gagner du temps, puisque vous n’avez pas besoin de prendre rendez-vous.

Mais avant de l’envisager, vous devez procéder au remplacement de votre syndic actuel selon les règles de l’art. À cet effet, vous êtes tenu au respect de différentes étapes.

syndic immeuble

La prise de décision et l’élaboration des critères de sélection

Le changement de syndic est initié par le conseil syndical qui procède préalablement à un bilan des prestations offertes par le syndic encore en fonction. C’est compte tenu des manquements à ses obligations que ce dernier pourra être remplacé. Une fois cette décision prise, le conseil syndical définit maintenant les critères de sélection du nouveau syndic qui sera élu en Assemblée Générale.

La prise de contact et la notification

Après avoir mis en concurrence différents syndics, le conseil syndical sélectionne le syndic qui répond mieux aux critères de sélection préétablis. Un échange plus approfondi aura alors lieu entre le syndic choisi et le syndicat.

Ce n’est qu’après cette étape que le projet de changement de syndic sera inscrit à l’ordre du jour de la prochaine Assemblée Générale (AG). La notification doit être faite au syndic actuel par lettre recommandée avec accusé de réception, ceci dans les meilleurs délais. Ainsi, il pourra inscrire ce point à l’ordre du jour de la prochaine AG.

Le vote à l’AG

Le jour de l’AG du syndicat des copropriétaires, il est alors procédé à l’élection du nouveau syndic. Le nouveau syndic est élu à la majorité absolue des copropriétaires, comme l’exige l’article 25 de la loi 10 juillet 1965, et le cas échéant selon les dispositions de l’article 25-1.

Exceptionnellement, vous pourrez désigner un secrétaire de séance pour cette AG, étant donné que le syndic actuel ne sera plus en fonction dès l’élection du nouveau syndic.

Partager