Publié le: 30 novembre 2022 Publié par: Xavier Brou Commentaire(s): 0
bien immobilier

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier que vous avez l’intention de mettre en vente. Mais vous avez des difficultés pour fixer le prix juste, c’est-à-dire le montant idéal afin de ne pas avoir du mal à trouver un preneur. Pour cette démarche, il y a un certain nombre de facteurs que vous devez prendre en compte. En voici les principaux.

L’évolution du marché immobilier

Pour déterminer idéalement le prix de vente de votre logement, vous devez tenir compte de l’évolution du marché immobilier. Dans toutes les communes, les fluctuations du prix de l’habitat sont monnaie courante. Vous gagnez d’ailleurs à vous faire une idée sur les tendances à prévoir sur le marché de l’immobilier afin d’en tenir compte pour votre projet.

Lorsque le marché connait une hausse, cela est évidemment avantageux pour les propriétaires. Aussi, certains endroits perdent parfois un peu de leur notoriété, ce qui entraine une chute du prix des biens immobiliers. Si votre logement se trouve dans une zone où la tendance est baissière, vous n’aurez d’autre choix que de considérer cette réalité dans la fixation du prix de vente. Vous devez même faire preuve de réactivité pour vous adapter à la fluctuation du moment afin de vendre rapidement votre bien.

Les caractéristiques et l’état général du logement

Les acheteurs font attention aux caractéristiques des biens qu’ils veulent acquérir. Si votre logement est doté par exemple d’un jardin, c’est un élément que vous devez mettre en avant. Notez que les caractéristiques ont une grande importance dans l’estimation du prix d’un logement. Pour faire une bonne affaire, mettez en lumière tout ce qui donne de la valeur à votre bien. Un ensoleillement parfait, un raccordement à la fibre ou encore une excellente performante énergétique sont autant de détails à ne pas négliger.

L’état général du logement est aussi un facteur important dans la détermination du prix de vente. Le bien n’a pas la même valeur selon qu’il ait été refait à neuf ou avec des travaux. Le plus souvent, un logement avec travaux se vend moins cher. En effet, il est nécessaire de tenir compte du prix des travaux qui sont à la charge du futur acquéreur. Pour vendre votre bien plus cher, le mieux est de le rénover entièrement, même si cela peut imposer un investissement conséquent.

L’emplacement du bien

Sachez en outre que l’emplacement de votre bien impacte en grande partie le prix de celui-ci. S’il se trouve dans un endroit qui est très recherché, où on enregistre plus de demandes que d’offres, son coût peut être élevé. Par contre, si la zone n’est pas plébiscitée, vous aurez peut-être à baisser le prix afin de vite trouver un acquéreur. Ce qui compte est de vous renseigner sur le prix du mètre carré du moment dans le quartier où est construit votre logement afin d’en tenir compte. En général, les constructions situées dans les environs des services et des commerces ou dans un bassin d’emploi se vendent à bon prix.

Notez que même si votre bien est localisé dans une ville où la demande est forte, il peut avoir des différences de prix entre les quartiers. Informez-vous donc sur les offres dans votre secteur afin d’être en phase avec votre marché immobilier.