Guide des dossiers utiles pour un prêt hypothécaire

Guide des dossiers utiles pour un prêt hypothécaire

Publié par le Avr 11, 2019 dans Immobilier

Guide des dossiers utiles pour un prêt hypothécaire

Certaines personnes ignorent ce qu’il faut faire pour obtenir un prêt hypothécaire. Elles entendent parler de la baisse des taux d’intérêt et des prix des maisons et décident précipitamment de devenir propriétaires. S’éduquer est la clé, et il existe un certain nombre de moyens d’éviter un rejet lors d’une demande de prêt hypothécaire. La plus importante étant de monter un dossier de demande de prêt en béton.

Connaissez votre pointage de crédit

Il faut quelques minutes pour extraire votre dossier de crédit et obtenir votre pointage de crédit. Mais, de manière surprenante, certains futurs acheteurs ne vérifient jamais leurs scores et leurs antécédents de crédit avant de soumettre une demande de prêt hypothécaire. Ils supposent que leurs scores sont suffisamment élevés pour être pris en compte. Et beaucoup ne considèrent jamais la possibilité d’un vol d’identité. Toutefois, un faible pointage de crédit et une fraude sur le crédit peuvent empêcher la validation d’une demande de prêt hypothécaire. Outre des exigences de pointage de crédit plus élevées, plusieurs paiements en retard, des recouvrements et d’autres informations de crédit comme un fichage à la Banque nationale peuvent empêcher l’approbation du prêt. Payez vos factures à temps, réglez vos dettes et restez au top de votre dossier de crédit. Améliorer vos antécédents et corriger les erreurs sur votre dossier de crédit sont essentiels pour conserver un bon pointage.

Économisez pour le dépôt initial et les frais divers

Les prêteurs hypothécaires sont prudents: alors qu’ils avaient déjà approuvé des prêts hypothécaires à taux zéro, ils ont maintenant besoin d’un acompte. Les montants minimaux d’acompte varient et dépendent de divers facteurs, tels que le type de prêt et le prêteur. Chaque prêteur établit ses propres critères pour les acomptes. Déposez un acompte plus élevé si vous en avez les moyens. Un acompte de 20% étant l’idéal. Cependant, les acomptes ne sont pas la seule dépense dont vous devez vous soucier. Obtenir une hypothèque implique également des inspections de maison, des frais de rapport de crédit, des frais de demande et autres.

Gardez un emploi stable

Rester avec votre employeur tout au long du processus d’achat d’une maison est crucial. Toute modification de votre statut d’emploi ou de revenu peut arrêter ou retarder considérablement le processus de prêt hypothécaire. Les prêteurs approuvent votre emprunt en fonction des informations fournies dans votre demande. Accepter un emploi moins rémunéré ou quitter votre poste pour devenir un travailleur indépendant est déconseillé. Dans ces cas, les prêteurs doivent réévaluer vos finances pour voir si vous êtes toujours éligible pour le prêt.

Evaluez vos possibilités financières

Ne laissez pas les prêteurs dicter combien vous devriez dépenser pour un prêt hypothécaire. Les prêteurs déterminent les montants de pré-approbation du prêt en fonction de votre rapport de revenu et de crédit et ne tiennent pas compte de vos dépenses en frais d’assurance, d’épicerie ou de carburant. Plutôt que d’acheter une maison plus chère parce que le prêteur vous dit que vous pouvez vous le permettre, soyez raisonnable et maintenez vos dépenses de logement à votre mesure.

Constituez un dossier précis, à jour et complet

Toute information manquante, fausse ou qui n’est plus d’actualité peut entrainer le rejet de votre demande. Pour obtenir un prêt hypothécaire, vous devez donner des informations vous concernant : dossier de santé, copie de la carte d’identité, copie des contrats d’assurance. Il faudra aussi donner des informations concernant vos revenus : preuve d’emploi à établir par l’employeur, les dernières fiches de paie, toutes preuves de revenu (revenus locatifs, allocations, pension alimentaire,…), … En fin, vous devrez constituer des dossiers concernant le bien immobilier : rapport d’expertise sur le bien, copie de l’acte de vente, devis de travaux, plans et cahier des charges. D’autres documents peuvent être exigés selon les prêteurs et le type de prêt (Prêt sans apport, prêt à taux zéro, …).